Couv voeux

Open-Limit 2015… bonne année !

janvier 3, 2015 par Multiples Un

Aurez-vous le plaisir et la chance de recevoir une carte de voeux « Open-Limit » 2015 de Claude Parent ?

Editées par Multiples Un à 40 exemplaires environ, en deux variations, encre rouge sur papier Fabiano, ces petites cartes 11x18cm, reprennent le fameux sigle qui est la marque du « Vivre à l’oblique » créé dans les années 60 par Claude Parent juste après « Architecture principe » qui permet de construire théoriquement et pratiquement, des architectures… Il est aussi le sigle de son papier à lettres depuis une cinquantaine d’années. C’est donc plus qu’un sigle maintenant : un véritable emblème !

Le mot « Open-limit » est à l’origine, dans les années 60, une série de dessins sur des constructions où se succèdent plans horizontaux et inclinés dans une continuité fracturée.

Il n’est pas impossible que ce signe donne lieu à une nouvelle série de multiples de Claude Parent pour Multiples Un…

A noter aussi l’édition hors-commerce et privée, d’un livre sur des souvenirs d’enfance de Claude Parent et sa soeur, Nicole Parent, danseuse émérite et directrice de sa propre salle de danse « le Club de Bagatelle » à Neuilly sur Seine. Elle-même a longtemps dansé sur les pentes de son trublion de frère et fût créatrice de méthode de gymnastique sur plans obliques créés par Claude Parent. A noter que le sigle « Open-Limit » était aussi le logo de sa salle de danse…

Elle a d’ailleurs édité une méthode chez Robert Laffont (1er mai 1972, épuisé) : « L’incliplan (Un sol à travailler : l’oblique. Une gymnastique à vivre) »

Pour voir quelques photos de ces installations, une page Facebook existe : https://www.facebook.com/pages/Club-de-Bagatelle-Officiel/984518121563283?ref=profile&success=

 

Parent voeux 1 Parent voeux 2 Parent voeux 4

Claude signant son livre de souvenirs réalisé avec sa soeur Nicole.

Claude signant son livre de souvenirs réalisé avec sa soeur Nicole.

 

Dos du livre "L'incliplan" de Nicole Parent.

Dos du livre « L’incliplan » de Nicole Parent.